Publications

PSAUMES, un sépulcre et toujours un nom

Anonyme

Éditions "Les Gens du Blâme"

2018

« Psaumes – Un sépulcre et toujours un nom » est un recueil de textes courts issus du livre des Psaumes. À partir de fragments retrouvés dans un vieux cahier difficile à dater, transparait une poésie à la résonance spirituelle très forte. L’auteur, inconnu, a par effacement des nombreuses parties qui se réfèrent aux jugements, aux menaces, aux punitions et châtiments du livre original, fait jaillir des textes d’une grande beauté,  des textes lyriques et poétiques. C’est aussi une expérience littéraire qui questionne l’idée même de création, produisant une œuvre dans l’œuvre.

 

 


JE DEMEURE PAISIBLE AU TRAVERS DE LEURS GORGES

De Ludovic VILLARD

Éditions "Les Gens du Blâme"

2017

Nombre de pages : 182

 

 

« Je demeure paisible au travers de leurs gorges » est le premier recueil de poèmes de Ludovic Villard.

L’ouvrage se compose de quatre parties rassemblant des poèmes de formes diverses, du quatrain au haïku, en passant par l’aphorisme ou le vers libre.

 

LE CARNAVAL DES OGRES

De Philippe VILLARD-MONDINO

Éditions "Les Gens du Blâme"

2016

Nombre de pages : 190

 

 

Ce récit raconte l’histoire du "vengeur" arménien

Soghomon Tehlirian - membre de l’opération secrète

Némésis - qui fut l’exécuteur du « Hitler turc », Talaat Pacha, l’instigateur principal du génocide des Arméniens de 1915. L’histoire nous entraîne des terres ancestrales arméniennes jusqu’à Berlin en passant par Marseille et Boston aux États-Unis. Elle est basée sur cette folle et pourtant réelle histoire de quête de justice chez les Arméniens rescapés du terrible génocide de 1915. Une épopée méconnue de beaucoup car longtemps restée secrète.

 

POUR LIRE L'AVANT PROPOS + LE PREMIER CHAPITRE : CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE. 

 

 

 

 

 

 

 

 

A PROPOS DE L'AUTEUR

 Lecteur acharné, autodidacte affamé, ex-chroniqueur pour différents blogs et magazines... Philippe VILLARD-MONDINO a animé des bibliothèques de rue et des ateliers d'écriture en milieu " gens du voyage ". Son écriture prend source au cœur de l'Histoire, là où s'entremêlent le récit historique et l'intimité de l'homme intérieur face à son époque. Il mène une quête littéraire sans début, ni fin, sûr que l'écriture peut transcender le réel et réveiller ce qu'il y a de plus humain en nous.